Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 21:48

  Créations théâtrales Théâtre En Perce

Un Homme véritablement sans qualité - Kafka

Lettre de Michel Cournot à Jean Sur

Mardi 26 juin 1984

Monsieur,

 

Merci de tout cœur d’avoir eu la gentillesse de m’indiquer cette admirable soirée.

Sans vous, je n’aurais pas vu la seule «mise en théâtre» de Kafka qu’il m’ait semblé juste (avec celle de Jean-Marie Patte). Tout est intelligent et beau, les choses, l’espace, la lumière, et bien sûr l’acteur.

Comme c’était les tous derniers jours je n’ai pu prendre la place d’un grand papier, le journal l’aurait refusé, mais dès que ce metteur en scène et cet acteur rejoueront cela ou feront autre chose, nous publierons un compte rendu.

 

Merci encore, et croyez à mon souvenir respectueux et amical.

Michel Cournot.
 

Commentaire de Michèle Venard – Metteur en scène

En allant sur la toile, je tombe par hasard sur le blog d’un certain Ginsburger.
Cet homme, dont le fils dirige encore aujourd’hui un théâtre lourdement subventionné, était tourneur autrefois. C'est-à-dire que ses réseaux, fortement idéologiques, quadrillaient le paysage artistique et qu’il avait à cœur de promouvoir des spectacles d’amis.

 

Il vient de rendre publiques sur son blog ses notes de spectateurs  qui ne peuvent en aucun cas passer pour des critiques de théâtre au sens je l’entends, mais qui ont fait loi cependant en leurs temps.

 

Ce qu’il écrit sur un de mes spectacles est suffisamment borné- il met en cause l’œil de Cournot et celui d’Armelle Héliot dans la presse nationale- pour que je rende public, à mon tour, des appréciations autres. Ainsi, dans cette page, celle de Michel Cournot sur le spectacle dont il est question : Un Homme Véritablement sans qualité.

 

Ce spectacle crée en mars 84 avec l’acteur Christian Fischer-Naudin, sans subvention aucune et hors du réseau balisé, s’articulait sur les rêves de Kafka. Philippe Adrien était venu le voir bien avant sa propre création sur le même thème.

 

Un Homme véritablement sans qualité avait été invité directement par le directeur du Festival de Sarrebruck alerté par le papier du Monde qualifiant de «chef-d’œuvre» ce spectacle, mais ONDA -et Ginsburger, je le comprends aujourd’hui - avaient œuvré pour qu’il ne parte pas, pour que l’argent ne change pas de main.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by christian.fischer-naudin.over-blog.com - dans Témoignages de professionnels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de christian.fischer.over-blog.com
  • Le blog de christian.fischer.over-blog.com
  • : Acteur formé lors des rencontres du Festival Mondial du Théâtre de Nancy, à l’école de Grotowski et à celle de la Cartoucherie de Vincennes, Christian Fischer-Naudin a jusqu'à présent consacré l'essentiel de sa carrière au théâtre.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens