Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 23:07

      J.G.Portrait

Jean Gillibert en lecture - Cycle Strindberd - Nord-Ouest

Jean Gillibert, homme de théâtre complet, acteur, auteur, adaptateur, traducteur, metteur en scène avec plus de cent gestes théâtraux, homme d’action et de rencontres, viendra au Théâtre du Nord-Ouest

Dans le cadre du cycle Strindberg, Jean Gillibert nous parlera de son expérience théâtrale avec l’auteur suédois dont il a monté La Sonate des Spectres avec Tania Balachova et La Danse de Mort avec Josette Boulva, ainsi que de la «réalité des spectres au théâtre, des Grecs à Strindberg en passant par Shakespeare »

«Le théâtre lutte toujours avec la mort, ne serait-ce qu’en l’imaginant, sinon il n’est pas théâtre… les spectres du théâtre en Occident, sont des morts qui n’ont pas encore été acceptés parmi les morts. Ces sont des «errants considérables» comme le dirait Rimbaud» (in Entretiens de JG avec Marc Sephiha (Phebus 2004)

Cette intervention sera suivie par la mise en lecture de l’une de ses récentes pièces qu’il a lui-même choisie comme faisant résonance à une part de l’univers de Strindberg :

 

Les Croisés ou La Compétition des Vieillards

«Je me suis toujours permis de mettre le passé dans son véritable temps qui est le prophétique, que la prédication soit tragique ou comique. «Croisés» nous sommes, entre figures du passé et figures du devenir, la mort étant bien le mystère de ce qui se passe. Croisement des sexes, croisement de l’amour et de la haine… où pensées et êtres ne peuvent à leur tour que se croiser et non se ressembler et se dire «mêmes». Il y a eu des croisés massacreurs au temps des Croisades, il y a eu des croisés mineurs, vilipendés et non reconnus, «les croix de feu» du Colonel de la Rocque avant la guerre de 40. «Croisés» contre le nazisme et le régime de Pétain, on aime bien les oublier. Ils souhaitaient c’est vrai, une civilisation chrétienne. Celle-ci a achoppé. Peut-être parce qu’il n’était plus admissible qu’avec le Christ, c’est de son sang qu’on se saoule».JG

 

avec: Catherine Chauvière, Christian Fischer, Laure Guizerix, Edith Garraud, Richard Leduc, Antoinette Surun, Michèle Venard.

 

 

La Mort en Douce,  lu par Michèle Venard

«Dans ma Trilogie Les Fulgures je préfère La Mort en Douce, tu sais, l’histoire du gars qui parle à son cercueil. « Au jeu », je suis persuadé que si quelqu’un la monte un jour, ce sera très parlant. Je crois avoir compris, à travers mes expériences, ce qu’est le retentissement théâtral» (in Entretiens de Jean Gillibert  avec Marc Sephiha (Phebus 2004)

 

Lectures orchestrées par Michèle Venard, metteur en scène, comédienne, auteur notamment de Présence de Jean Gillibert, publié à l’Harmattan.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fischer - dans Voix d'artistes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de christian.fischer.over-blog.com
  • Le blog de christian.fischer.over-blog.com
  • : Acteur formé lors des rencontres du Festival Mondial du Théâtre de Nancy, à l’école de Grotowski et à celle de la Cartoucherie de Vincennes, Christian Fischer-Naudin a jusqu'à présent consacré l'essentiel de sa carrière au théâtre.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens